Mois: janvier 2014

No Noise No Reduction

Publié le

 

Vendredi 31 janvier 2014 à 20h30Image

Tel est le nom d’un trio porté par des rockeurs qui ne se sont pas trompés d’instruments : deux saxophones basse et un sax baryton. Marc Démereau (le Tigre des platanes, Cannibales et Vahinés, la friture moderne…), Marc Maffiolo (Stabat Akish, Agafia, les Electriques Sonotones…) et Florian Nastorg (ZED, PIAK, 75 bulbes…) exhument les brûlots sonores des années 90 via Sonic Youth, Melvins, This Heat, Ligtning Bolt… sans renier l’héritage free des années 70. Une relecture du beau bruit, sans batterie, sans électricité, mais avec les c…

participation libre et nécessaire

Publicités

Hommage à Serge Raggiani

Image Publié le

Hommage à Serge Raggiani

jeudi 23 janvier 2014 à 20H30

Thierry Roques et ses invités rendent hommage à Serge Raggiani

CARABAL Trio

Publié le

CARABAL Trio
trad vagabonde
Samedi 25 janvier 2014 à 20H30
Image
La musique du trio Carabal , est un répertoire original influencé par la musique de l’europe de  l’est , auquel s’ajoute des rythmes de bal, occitan et autres, avec quelques touches celtiques.
 
« Une piste commune, un chemin à l’orient de l’occident qui se perd en dédale nomade, un rhizome de culture qui se profile à travers chants, 
c’est peut-être ce qui rassemble ces trois musiciens et leur musique
 … »

Thierry Roques invite Alcia B.T

Publié le

Jeudi 16 janvier 2014

Image

 

Boloc, en chair et en cor !

Publié le

Vendredi 17 janvier 2014

 
Boloc, en chair et en cor !

Guitare, cor, voix, cette astucieuse association est la nouvelle formule scénique de
Boloc en duo, accompagné de JP Soules (Dick Annegarn, Statics…). Une
formation originale qui fait la part belle aux atmosphères tantôt intimistes tantôt
métissées et aux textes savamment ciselés.
Les chansons de Boloc oscillent entre narrations enjouées et mélancoliques. Les
personnages de chair et de pellicule forment une bonne partie de l’univers
fantasmagorique de Boloc. On y découvre l’histoire d’une actrice des années 30,
Peg Entwistle, à l' »ultra-moderne solitude » (« La fille de la lettre H »), celle d’un
journaliste télé en proie à une drôle de rupture sentimentale face à son prompteur,
suivie par « 1000 personnes selon la police, 2000 selon les syndicats » (« 1000
personnes »), on y croise parfois l’ombre de Fellini et d’autres réalisateurs (« Le
grand bain »).
Boloc s’est produit à Paris une semaine au Sentier des Halles, aux Amidonniers,
au Théâtre Clavel, ou encore à Ailleurs, à la Maison Blanche (Toulouse), il a fait
partie des 15 stagiaires des 35èmes Rencontres d’Astaffort sélectionnés par Voix
du Sud, il a travaillé la scène avec Philippe Albaret et Jean Guidoni au Chantier, il
collabore régulièrement en tant qu’auteur et/ou compositeur avec d’autres artistes
(Akim El Sikameya – titres parus sur les compilations Rio Loco-Vibrations et 20 ans
des Francofolies – Clarisse Lavanant, Ludiane Pivoine, Xavier Mérand,
Almacantar…).
Boloc a édité 4 albums, 2 autoproductions (« Transes » et « Quoi »), un disque de
sessions studios acoustiques édité par Vital Song (« Tous semblables »), et un LP,
« Midi 12 », distribué par Believe et dont les titres sont édités par Nos Futurs Music –
avec qui il a signé en juin 2012 (structure créée par le toulousain Pierre Rougean –
Cats on trees, The Dodoz, Jules Nectar, Rodolphe Testud, Milo, Statics…)
Boloc a chroniqué pendant 5 ans pour le site fnac.com toutes les sorties de
disques variétés et chanson française puis a débuté une carrière derrière le petit
écran (Télé Toulouse, M6…). Bon nombre d’artistes, célèbres et inconnus, mais
également d’acteurs du quotidien sont passés devant sa caméra et son micro.
Ils aiment, et ont parlé de Boloc :
France Inter, France Culture, Chérie FM, Toulouse FM, Radio FMR, CFM Radio, Radio Paris
Lisbonne, TSF, Beur FM, Radio Enghien, Horizon FM, Alpes 1, Libération, Le Dauphiné Libéré, le
Journal des spectacles, Boum Boum, Longueur d’ondes…
« Boloc se range dans la catégorie des inclassables, capables de passer d’un style à l’autre et qui
ont avant tout besoin de la scène pour s’exprimer. » Le Dauphine libéré
« De facture plutôt classique, la chanson du toulousain Jérôme Boloc est crédible », Longueur
d’ondes
« Boloc donne plutôt dans l’humour un peu grinçant, très rentre dedans. » Liberation
« Si la voix de haute-contre de l’Algérien Akim El Sikameya tutoie les anges, c’est également pour
s’intéresser à leur sexe (Elle se déhanche contre moi / Me berçant de sa moiteur in Le ruban noir
– texte écrit par J. Boloc) » Les Inrocks
http://www.boloc.fr

Yennayer, jour de l’an Amazigh

Publié le

Image

Dimanche 12 janvier 2014 à 19H30

« Yennayer, jour de l’an Amazigh, dont l’origine remonte à l’antiquité se veut une fête populaire et fraternelle. Nous célébrons le 12 janvier, yennayer 2964 à la PORTE DE LA FONTAINE en compagnie de Dali  Kaci qui dédicacera son album de chants berbères de Kabylie intitulé : « Kabylie 50ans après l’indépendance ». »

Meilleurs Voeux

Publié le Mis à jour le

Meilleurs Vœux
 
« Les idéaux que nous portons dans notre cœur, nos rêves les plus chers et nos fervents espoirs ne se réaliseront peut-être pas de notre vivant. Mais là n’est pas la question. Le fait de savoir que durant ta vie tu as fait ton devoir, que tu as été à la hauteur des attentes de tes camarades est en soi une expérience gratifiante et une réussite superbe. »

 

 

Nelson Mandela