Mois: octobre 2012

AMOR FATI TRIO à la Porte de la Fontaine Toulouse

Publié le Mis à jour le

 

Bonjour à Tous!

Le Cycle des Sons et des Mots change d’horaire, et commencera désormais à 20h! 

Nous avons le plaisir de recevoir cette semaine l’Amor Fati Trio avec Laurent Avizou: guitare, clarinette, objets ; Frédéric Cavallin: batterie, objets et Guilaume Petit: saxophones, objets…  Ce jeune trio toulousain développe librement mais avec rigueur, des improvisations où la matière et les timbres jouent avec ryhtmes et harmonies. Leur musique est parfois rocailleuse mais toujours sensible.

ArmTwist Ropwalk à la Porte de la Fontaine – Toulouse

Publié le

Le Cycle des Sons et des Mots a la chance de recevoir le surprenant ArmTwist Ropwalk Legdrop en tournée exceptionnelle en France avec Sebastien Bouhana, un croisement entre le souffle, les résonances de cordes vibrantes et d’une grosse caisse, des infra-basses aux ultrasons à travers tous le spectre harmonique. Non tempéré, spectral, dans un esprit de continuité plutôt que de rupture, en écho aux expériences du passé proche ou lointain.

 
Raphaël Ortis est un bassiste et compositeur Suisse qui puise une inspiration sans cesse renouvelée aux sources de ses multiples appartenances musicales. Inspiré par la liberté de la musique improvisée autant que par la rigueur de l’écriture orchestrale, il choisi une démarche résolument tournée vers l’utilisation de l’instrument de manière non-conventionnelle.
 
Christophe Berthet est un saxophoniste Suisse qui parallèlement à son activité d’enseignement du saxophone au sein de l’EPI (Espace de pratique instrumentale), poursuit son travail de composition et de recherche musicale aux frontières du jazz, du théâtre, de la musique contemporaine. Rompu à la fois aux canons de l’improvisation libre et de la musique orchestrée, il sait autant échafauder des cathédrales d’un frisson éphémère, que donner à une partie écrite un son et une pose de note bien à lui.
Sébastien Bouhana batteur / percussionniste / improvisateur  commence la batterie tardivement à Bordeaux, c’est à Toulouse qu’il se frotte réellement à l’improvisation (Emmanuel Petit, Marc Demereau, Fabrice Charles, et à l’école des musiques vivantes « Musique’Halle…)  il vit à Crest dans la Drôme et joue dans plusieurs formations de musique improvisée libre. Avec sa « grosse caisse rétro-éclairée il induit des jeux d’ombre en écho à la musique. Elle est l’élément sonore central. Elle est aussi le plan de travail d’un étrange cuisinier, la marmite d’un sorcier. »

17 octobre 1961 Contre l’oubli à la Porte de la Fontaine Toulouse

Publié le Mis à jour le

Lorsque l’équipe du Collectif des Amis de la Porte de la Fontaine à Toulouse avait programmé cette soirée, l’annonce faite par le président Hollande de reconnaitre « la sanglante répression » du 17 octobre 1961 n’avait pas encore été évoquée.

Le 17 octobre 2012 , soit 51 ans après , cette annonce a été officialisée.

La page ne se tournera jamais, c’est la loi de la Mémoire des Peuples. Mais espérons que la rage, la haine que cette injustice avaient créé chez nos amis et compatriotes s’atténuent et disparaissent.

Ci-dessous, vous avez, relatés,  les faits du 17 octobre 1961 et ceux du 17 octobre 2012.

le Samedi 20 Octobre 2012 à 20 H

Porte de la Fontaine

Pizzeria Belfort

2, rue Bertrand de Born 31000 Toulouse

Projection du film de Mohamed Zaoui
« Retour à Montluc »

rencontre-débat avec Mustapha Boudina
« Rescapé de la guillotine »

Pour la mémoire et contre l’oubli :

 17 octobre 1961

  Le 17 octobre 1961 alors que la guerre d’Algérie touche à sa fin, le FLN appelle à une manifestation pacifique dans les rues de Paris pour dénoncer le couvre-feu raciste imposé quelques jours plus tôt aux Algériens et par extension à tous les Maghrébins. Cette manifestation rassemble environ 30.000 personnes. Le préfet de police de Paris, Maurice Papon, organise une répression sanglante. Certains furent purement et simplement jetés dans la Seine pendant que d’autres subissaient la torture dans des centres de détention…

« L’oubli du 17 octobre 1961 a été pour une part dissipé, grâce à un travail de plusieurs dizaines d’années, mais la  » mémoire officielle  » qui se construit actuellement est pleine d’ambiguïtés. A ce jour les crimes du 17 octobre 1961 n’ont fait l’objet d’aucune reconnaissance officielle ; aucun monument, aucun lieu de mémoire ne leur est consacré. C’est qu’il y a, de 1961 à maintenant, une certaine continuité des pratiques de l’Etat. Les réseaux étatiques qui ont permis qu’aucun des crimes commis ne reçoive de sanction sont toujours actifs. La réticence de l’Etat et de la société civile à reconnaître les crimes du 17 octobre 1961 témoigne plus profondément de ce que l’histoire de la colonisation reste à faire. Cette histoire n’est pas du ressort des seuls historiens : il appartient à la société toute entière de la mener, car la société toute entière est aujourd’hui encore structurée par cette histoire coloniale ».

Charlotte Nordmann (enseignante)

En mémoire aux évènements du 17 octobre 1961, le collectif des ami(e)s de la Fontaine anime une soirée : «  Pour la mémoire et contre l’oubli », en présence de :

– Mustapha Boudina,  Président de l’Association nationale (algérienne) des anciens condamnés à mort et auteur du livre : « Rescapé de la guillotine ». L’auteur raconte  son vécu dans la prison de fort Montluc à Lyon, il parlera aussi de cette attente dans le couloir de la mort.

– Mohamed Zaoui ,  journaliste et réalisateur du film :  « Retour à Montluc ».

le Samedi 20 Octobre 2012 à 20 H

Porte de la Fontaine

Pizzeria Belfort

2, rue Bertrand de Born 31000 Toulouse

Projection du film de Mohamed Zaoui
« Retour à Montluc »

rencontre-débat avec Mustapha Boudina
« Rescapé de la guillotine »

 

 

SAHARA – CRIOLO à la Porte de la Fontaine

Publié le Mis à jour le

Titre de la photo

Sahara Criolo* le Vendredi 19 Octobre à partir de 20h30 à la Piezzeria Belfort, Place Belfort (Métro Jean Jaurès)
Avec Izaias Da Silva, Zouaoui, Smain, Vanessa & Laurent.
Une soirée rythmée et *métissée.

Lien Facebook de l’évènement /
https://www.facebook.com/events/504041826273798/

Photo Caption

CONTES en MUSIQUE – TOULOUSE

Image Publié le Mis à jour le

Bonjour à tous et à toutes

Le Cycle des Sons et des Mots reçoit de temps en temps des artistes des Mots, nous avons reçu des poètes et des groupes avec des auteurs compositeurs ou compositrices ainsi que des groupes qui présente un répertoire trop peu médiatisé. 

Mercredi donc nous recevons des Mots et des Sons avec Patrick Payre et ses histoires extraordinaires mêlé souvent d’improvisations entre absurdité et réalité avec son acolyte Paul Goillot musicien, explorateur sonore sensible qui créé une histoire, un univers écrin de sons pour les mots, belle rencontre, belle soirée en perspective…

Soyez les bien venu(e)s.

En souvenir de Thomas Sankara aux Portes de la Fontaine à Toulouse

Publié le Mis à jour le

 MARDI 16 OCTOBRE 2012 à 20h30

« Il faut faire confiance au peuple et le libérer… Libéré de toutes entraves, il sait prendre les initiatives favorables à son développement… »

 Thomas Sankara 
Novembre 1983
 
En partenariat avec Radio Canal Sud (92.2 FM), l’Ouvreuse entame, à la mi-octobre, une série d’activité sur Thomas Sankara, le « Che » africain : projections documentaires, émissions de radio… (Ci-joint le programme).
Thomas Sankara,  militaire et homme politique anti-impérialiste,  panafricaniste et tiers-mondiste burkinabè, incarna et dirigea la révolution burkinabè du 4 août 1983 jusqu’à son assassinat lors du coup d’État de son successeur Blaise Compaoré.
Son gouvernement entreprit des réformes majeures pour combattre la corruption et améliorer l’éducation, l’agriculture et le statut des femmes. Son programme révolutionnaire se heurta à une forte opposition du pouvoir traditionnel qu’il marginalisait ainsi que d’une classe moyenne peu nombreuse mais relativement puissante. Ajoutés aux tensions entre radicaux et modérés, ces facteurs provoquèrent son assassinat lors du coup d’État sanglant du 15 octobre 1987.
L’Ouvreuse  pour son deuxième film de la saison à la cave de la  Porte de la Fontaine (Pizzeria Belfort) 2, rue Bertrand de Born 31000 Toulouse, vous invite Le mardi 16 octobre 2012 à 20h30, à venir voir: Thomas Sankara, l’homme Intègre, un film-documentaire de Robin Shuffield.